Analyse de graphène dans des masques chirurgicaux / FFP2

Graphène dans les masques : que dit la règlementation ?

L’Agence nationale de sécurité sanitaire recommande désormais d’éviter la commercialisation de masques chirurgicaux, FFP2 ou KN95 à base de graphène.

En effet, le graphène est utilisé pour ses propriétés antivirales dans plusieurs équipements médicaux dont certaines références de masques FFP2. Cependant, le manque de données ne permet pas de certifier à ce stade de la non-toxicité des particules de graphène présentes dans les masques si elles sont ingérées.  

Par ailleurs, l’Agence constate que les objectifs visés par les fabricants du fait de l’ajout de graphène dans les masques ne sont ni exprimés ni démontrés.

Aussi, l’Anses recommande aux autorités publiques de privilégier la mise sur le marché ou la mise à disposition de masques sans graphène.

*Source :  https://www.anses.fr/fr/content/privil%C3%A9gier-la-mise-sur-le-march%C3%A9-de-masques-sans-graph%C3%A8ne

Le laboratoire FILAB vous accompagne dans l'analyse et la recherche de graphène dans vos masques FFP2 et KN95

A ce jour, aucune méthodologie n’est clairement définie sur le plan normatif/règlementaire concernant l’utilisation du graphène dans les masques.

Cependant, afin d’accompagner les fabricants ou les distributeurs de masques chirurgicaux dans l’analyse de leurs produits, FILAB a mis en place une méthodologie analytique permettant de s’assurer de la présence/non présence de graphène dans les masques.

Pour cela, le laboratoire FILAB utilise plusieurs techniques analytiques telles que : 

Les + FILAB

  • Une équipe hautement qualifiée

  • Une réactivité de réponse et de traitement des demandes

  • Un laboratoire accrédité COFRAC ISO 17025

  • (Portées disponibles sur www.cofrac.com - N° accréditation : 1-1793)

  • Un parc analytique complet de 2100m²

  • Un accompagnement sur-mesure

Merci !

Votre demande a bien été envoyée.