Laboratoire d’analyse et dosage des métaux lourds dans les produits cosmétiques

 

En cosmétique, l’utilisation de minéraux peut être justifiée par certaines de leurs propriétés intéressantes :

- Des propriétés physiques (caractères matifiants, épaississant, filtrant…)

- Des propriétés sensorielles (couleurs, textures, transparence…)

En revanche, l’utilisation de certains minéraux, les métaux lourds notamment, est soumise à d’importantes contraintes règlementaires.

  • Que dit la réglementation ?

Analyses cosmétiques Laboratoire FILAB

Les métaux lourds ne sont pas présents en tant qu’ingrédients dans les formulations cosmétiques mais peuvent apparaître sous forme d’impuretés, provenant la plupart du temps des matières premières ou des processus de fabrication.

En France, les règlementations autour de la teneur des métaux lourds dans les produits cosmétiques ne sont pas clairement définies. Certains métaux lourds sont interdits ; pour d’autres, la présence en très faibles quantités ou sous formes de traces peut être tolérée à condition qu’il n’y ait pas de risque pour la santé (bien que ce ne soit pas toujours prouvé…). De plus, les méthodes d'analyse permettant de vérifier les concentrations de métaux lourds ne sont pas encore bien harmonisées, rendant plus difficile la mise en place de limitations précises. 

 

  • Quelles sont les techniques d’analyse permettant de quantifier les métaux lourds dans les cosmétiques ?

La norme ISO/TR 17276 :2014 présente les approches analytiques les plus courantes afin d’identifier et de quantifier les métaux lourds dans les produits cosmétiques finis ou les matières premières. A FILAB, l'analyse des métaux lourds dans les produits cosmétiques se sépare en 2 étapes :

1.La préparation des échantillons par lixiviation ou par minéralisation complète.

2. L’identification et la quantification des échantillons. En fonction de la composition de l’échantillon, les techniques d’analyses utilisées seront les suivantes :

· Fluorescence X (XRF)

· Essai colorimétrique

· Spectrométrie d’absorption atomique (AAS)

· Spectroscopie par torche à plasma couplée à la spectrométrie d’émission optique (ICP-AES ou ICP-OES), ou à la spectrométrie de masse (ICP-MS)

 

L’ICP est une méthode d’analyse élémentaire dont le principe est d’exciter les atomes afin qu’ils reviennent à leur état fondamental. Ainsi, des radiations spécifiques seront émises et permettront de quantifier les traces métalliques de l’ordre de 0,01 à 1 mg/kg. FILAB dispose de 8 ICP (ICP-AES et ICP-MS) au sein de son parc analytique.

Pour certains métaux lourds plus volatils, comme le mercure, FILAB dispose de techniques analytiques plus précises comme l’analyseur spécifique de mercure, pouvant se passer de l’étape d’échantillonnage.

 

Pour plus d’informations sur nos analyses de métaux lourds dans les produits cosmétiques, contactez-nous !

 

Pour être informé des dernieres nouveautés

inscrivez-vous à notre newsletter