De nouvelles recommandations de l'ANSES publiées pour caractériser la présence de nanomatériaux dans les matrices alimentaires

L’ANSES (l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié en octobre dernier un guide proposant une méthode d’évaluation de la présence de nanomatériaux dans les matrices alimentaires.

L’expertise propose des déclinaisons spécifiques en lien avec les définitions règlementaires, les mesures de la taille des particules, les propriétés de dissolution et l’identification du danger. Ce guide s’inscrit dans la continuité des travaux initiés par l’Agence au cours des dix dernières années, contribuant au débat scientifique et à la recherche de la méthode la mieux adaptée à l’évaluation des risques pour la santé que représentent les nanomatériaux manufacturés.

Source : https://www.anses.fr/fr/content/un-guide-sp%C3%A9cifique-pour-%C3%A9valuer-les-risques-sanitaires-des-nanomat%C3%A9riaux-dans-l

Description de la méthodologie analytique concernant les phases 1 et 2...

Cette méthodologie permet de déterminer si l’ingrédient doit être considéré comme un nanomatériau et traité de la sorte selon le règlement INCO CE n°1169/2011.

Dans cette méthodologie, plusieurs étapes analytiques sont à considérer, sur les principes d’un arbre de décision :

Etape 1/ Observations par Microscopie Electronique à Balayage (MEB-EDX) sur trois préparations indépendantes
Si cette étape conclue sur la présence de nanomatériau sur les 3 préparations, l’étape 2 est demandée. Si ce n’est pas le cas, la matrice doit être traitée de manière standard.

Etape 2/ Simulation de la dissolution de la matière dans un environnement gastro intestinal, sans pré-concentration
Si des nanoparticules sont observées sur l’une des deux préparations (pH 1 et 7), alors la matière doit être considérée comme un
nanomatériau. Si aucune nanoparticule, n’est observée sur les 2 préparations, alors l’étude nécessite de passer à l’étape 3.

Etape 3/ Simulation de la dissolution de la matière dans un environnement gastrointestinale avec pré-concentration
Si des nanoparticules sont observées sur l’une des deux préparations (pH 1 et 7), après concentration par ultra-filtration, alors la matière doit être considéré comme un nanomatériau. Si aucune nanoparticule n’est observée sur les préparations, alors l’échantillon doit être traité de manière standard.

Ces analyses doivent par la suite être confrontées à une étude toxicologique des données obtenues (dans le cas d’une présence de nanomatériaux) afin de conclure sur les risques d’exposition selon l’application du produit ou de la matière. 

Une méthodologie proposée par FILAB pour la caractérisation des nanomatériaux

Premier laboratoire accrédité COFRAC ISO 17025 sur la caractérisation de nanomatériaux*, et disposant d’un laboratoire dédié, ce  FILAB vous propose des services d’accompagnement dans la classification nanométrique et le développement de vos produits alimentaires à base de nanomatériaux ou nanoparticules.

Notre portée d’accréditation comprend (portées disponibles sur www.cofrac.fr – n° d’accréditation 1-1793) : 

  • La distribution de taille et forme de nanoparticules par MEB-EDX

  • La détermination de la taille des nanoparticules par SP-ICPMS

FILAB s’adapte aux diverses recommandations et méthodologie selon les règlementations en vigueur: Recommandation de la CE de 2011, règlement cosmétique CE n°1223/2009, règlement INCO n°1169/2011, R-Nano (2012-232, 02/2012)… 


Les + FILAB

  • Une équipe hautement qualifiée

  • Une réactivité de réponse et de traitement des demandes

  • Un laboratoire accrédité COFRAC ISO 17025

  • (Portées disponibles sur www.cofrac.com - N° accréditation : 1-1793)

  • Un parc analytique complet de 2100m²

  • Un accompagnement sur-mesure

Merci !

Votre demande a bien été envoyée.