Pourquoi le Bisphénol A est-il interdit ?

Le Bisphénol A (BPA) est un perturbateur endocrinien utilisé comme monomère de polymérisation de plastiques comme les polycarbonates, comme antioxydant ou plastifiant. Les polycarbonates étant des polymères largement utilisés comme récipient dans le domaine de l’agro-alimentaire, le sénat a adopté en octobre 2012 une proposition de loi visant à supprimer d’ici 2015 la mise sur le marché des plastiques contenant du Bisphénol A et entrant en contact avec des denrées alimentaires. 

Les alternatives au Bisphénol A :

Les industriels concernés se voient donc contraints de trouver une solution de substitution au BPA. Actuellement, aucune alternative ne se distingue pour remplacer le BPA, faute d’innocuité prouvée. L’ANSES (Agence de sécurité sanitaire) met en garde contre l’utilisation d’autres bisphénols dont le caractère toxique pourrait s’avérer aussi néfaste que celui du BPA. L’ANSES a identifié 73 alternatives possibles au BPA parmi lesquels :

  •       21 pour le polycarbonate
  •       18 pour les résines époxydes
  •       34 pour le papier thermique

Dans cette liste, trois composés de la famille du BPA, dont le bisphénol S mais aussi le bisphénol AF et AP, ont été recensés et sont déjà utilisés dans la fabrication des tickets de caisse, des biberons… Néanmoins, l’évaluation de leur innocuité et l’étude de leur toxicité sur la reproduction n’ont pas été réalisées.

Le laboratoire FILAB vous accompagne dans la substitution du Bisphénol A de vos produits

Présentant une expérience significative dans la recherche de substances de substitution, FILAB vous accompagne dans le cadre de vos besoins via des études bibliographiques et l’établissement d’une méthodologie en rapport à votre projet. Pour plus d’informations, ou des questions sur nos méthodes, vous pouvez contacter notre experte Caroline KURZAWA