Problématique d’adhésion et défaut de surface : des origines multiples !

Les phénomènes physico-chimiques qui se produisent lorsque l’on met en contact intime deux matériaux sont nombreux : mécanique, électrostatique, diffusion, thermodynamique, chimique, … Ils sont à l’origine des liaisons ou des interactions qui apparaissent à l’interface des deux matériaux et qui constituent ladhésion.

Etape capitale pour obtenir une bonne adhésion, la préparation de surface des matériaux à revêtir peut être à l’origine de nombreux défauts si elle est défectueuse : pelage, écaillage, refus, cloquage, bullage, décollement, … autant de défauts que peuvent rencontrer les industriels du traitement de surface pour des applications très diversifiées (automobile, aéronautique, bâtiment, …).

L’étude des problématiques d’adhésion nécessite la mise en œuvre d’outils analytiques de pointe comme la Microscopie Electronique à Balayage couplée à une microsonde (MEB-EDX) permettant de localiser avec précision les zones de décohésion, d’identifier la présence éventuelle de pollution et d’identifier le mécanisme mis en jeu pour la décohésion.

Cet outil de diagnostic rapide peut également être associé à la Chromatographie Gazeuse couplée à un Spectromètre de Masse (GC-MS) pour l’identification spécifique des molécules organiques volatils présentes dans l’un des deux matériaux ou à leur interface et à des techniques d’analyse de surface comme la Spectroscopie de Photoélectrons X (XPS), la Spectroscopie à Décharge Luminescente (SDL, GD-OES, GD-MS), la Spectrométrie de Masse d’Ions Secondaires (SIMS).

Si vous souhaitez plus d’informations sur ces techniques et vos besoins de caractérisation d’adhésion ou de défaut de surface, n’hésitez pas à nous consulter !

Merci !

Votre demande a bien été envoyée.