Optimisation des procédés de polymérisation – La DSC : outil de choix pour réduire les coûts !

La calorimétrie différentielle à balayage, également désignée par Differential Scanning Calorimetry (DSC), est une technique couramment mise en œuvre pour étudier les propriétés thermiques des matériaux ainsi que leurs évolutions en fonction de la température.

Dans le cadre d’une utilisation classique, elle permet notamment de déterminer la température de transition vitreuse ou de fusion des matières thermoplastiques, de quantifier l’énergie nécessaire à la fusion d’un alliage métallique mais aussi d’apprécier le temps d’induction à l’oxydation d’un polymère (selon la norme NF EN 728).

De façon plus indirecte, la DSC peut également être utilisée pour caractériser la cinétique réactionnelle d’un produit pendant sa fabrication. En simulant le cycle thermique de polymérisation, la DSC permet de caractériser l’évolution de la réaction mise en œuvre dans le cadre du cycle de cuisson puis d’envisager de nombreuses optimisations : température minimale à appliquer pour initier la réaction, durée optimale à mettre en œuvre pour atteindre une réaction totale, …

La DSC constitue donc un outil de choix pour l’optimisation des procédés de polymérisation liés à l’utilisation des peintures, des vernis, des laques, …

Les bénéfices attendus seront alors multiples : meilleure contrôle du procédé, gain de productivité, réduction des coûts de fabrication, …

Si vous souhaitez plus d’informations sur cette technique, n’hésitez pas à nous consulter !

Merci !

Votre demande a bien été envoyée.