Analytiquement vôtre !

FILAB poursuit son plan d’investissement avec l’achat de plusieurs nouveaux équipements...

Comme chaque année, nous investissons plus de 15% de notre chiffre d’affaires dans l’achat ou le renouvellement d’appareils analytiques, afin de répondre à des besoins clients croissants et avec la volonté de continuer dans notre stratégie de diversification de nos prestations.

Ainsi, 7 nouvelles techniques analytiques sont venues récemment compléter notre parc analytique dijonnais de 2 100 m² :

– 2 UPLC : UPLC-MS et UPLC-QToF

– 1 GPC (triple détection)

– 1 Pyrolyse-GCMS

– 1 Four micro-ondes

– 1 amalgameur à mercure

– 1 ATG / ATG couplé IRTF

– 1 Microscope Optique

Grâce à ces nouveaux équipements, nous souhaitons conforter l’expertise et la position de FILAB sur certaines prestations spécifiques telles que :

L’acquisition à FILAB d’un four micro-ondes, d’ores et déjà opérationnel au sein de notre laboratoire de chimie offre une méthode de préparation des échantillons permettant d’obtenir des minéralisations complètes dans la plupart des cas, et ce sur un large éventail de matrices.

Par ailleurs, le nouvel amalgameur à mercure dispose  d’un passeur automatique de 100 échantillons, ce qui nous permet d’absorber plus de volumes, dans des délais plus intéressants. 

Ces deux techniques viennent ainsi compléter notre parc de 10 ICP pour vous proposer des services d’analyses de métaux lourds à forte valeur ajoutée (et dont certains sont accrédités COFRAC ISO 17025 !). 

La GPC (chromatographie par perméation de gel) est utilisée pour caractériser certaines propriétés physico-chimiques des polymères ou des composites, et permet de séparer les macro-molécules dissoutes selon leur taille ou leur poids moléculaire. Les pics obtenus donneront ainsi une idée sur la polydispersité de l’échantillon en présence.

En complément, la Pyrolyse-GCMS (Py-GCMS) est une technique analytique permettant de décomposer chimiquement un polymère par une augmentation de température, puis de caractériser les corps élémentaires issus de cette décomposition grâce à un couplage à de la GC-MS (chromatographie en phase gazeuse).

Enfin, l’ATG-IRTF utilise également le principe de dégradation forcée du matériau afin de caractériser chimiquement sa perte de masse, les gaz dégagés ou les produits de dégradation lors du cycle thermique.

En termes d’analyses thermiques sur les polymères, ces 3 techniques viennent complétées un parc analytique déjà large sur ce sujet :

Les techniques analytiques de chromatographie en phase liquide, tel que l’HPLC ou l’UPLC, permettent d’identifier et de quantifier des substances organiques (principes actifs ou contaminants) dans diverses matrices, parfois complexes : produits cosmétiques, produits pharmaceutiques, ingrédients naturels, matrices biologiques…

Disposant d’une base de données analytiques, cette technique s’utilise notamment pour l’identification d’impuretés, pour la déformulation de substances organiques ou pour l’identification de pics parasites…

Tous nos experts se tiennent à votre disposition pour toute question ou besoins analytiques relatifs à ces techniques analytiques. Egalement, n’hésitez pas à nous rendre visite pour découvrir l’ensemble de notre parc analytique !

+33 (0)3 80 52 32 05 Demander un devis
Merci !

Votre demande a bien été envoyée.